Posted on

La créativité – Par Monique Lalancette

La créativité fait partie de la vie. Dès qu’il a un problème à résoudre, on a l’occasion de faire preuve de créativité. Comme outil thérapeutique ou de croissance personnel. La créativité peut être un moyen efficace pour explorer de nouvelles facettes de soi ou pour faire face à une période critique de sa vie.

Dans sa plus simple expression, on pourrait dire que la créativité est l’aptitude à concevoir la réalité autrement. De nombreux chercheurs tentent de comprendre les mécanismes par lesquels la pensée crée de nouveaux concepts. Même si on est bien loin d’une compréhension complète. on s’entend pour dire que, dans le processus de recherche d’idées nouvelles, la pensée procède d’une façon spécifique. C’est comme si elle faisait un bond, une gymnastique, qui l’amènerait à passer alternativement du mode de pensée habituel, logique, au mode de pensée intuitif, imaginaire, qui fonctionne à tâtons et puise ses idées au hasard dans l’inconscient. Intégré dans un contexte thérapeutique, c’est le même processus qui s’opère et qui élargit la palette des ressources disponibles.

Jusqu’à la moitié du XIXe siècle, le concept de créativité ne faisait pas partie de la pensée scientifique qui percevait le monde comme un ensemble de phénomènes opérant selon un ordre logique bien défini. Ce n’est qu’à partir des années 30 que  l’on commence à se pencher sur les concepts de pensée créatrice. À égard, les découverte du neurophysiologique Roger W. Sperry ( 1913-1994) sur la double nature de la fonction cérébrale (hémisphère gauche – rationnel, hémisphère droit – créatif) ont  complètement bouleversé notre compréhension de la pensée humaine.

Tout le monde est créatif.

Le domaine de la psychologie s’est également interrogé sur la pensée créative cherchant à déterminer si elle était une aptitude innée ou acquise. Qui n’a pas un jour entendu cette affirmation selon laquelle la créativité n’était réservée qu’à certains élus? Eh bien, il n’en est rien! Selon l’éducateur Victor Lowenfeld, qui s’est intéressé au développement artistique chez l’enfant, le potentiel créatif nécessite simplement pour s’épanouir d’être mis en pratique. De même, le psychanalyste et pédiatre britannique D.W. Winnicott ( 1896-1971) prétend que le jeu créatif est essentiel au développement de l’enfant et qu’il est l’intermédiaire par lequel l’enfant peut s’exprimer et se libérer des angoisses qu’il éprouve face à la réalité extérieure.

Plusieurs théoriciens ont développé des techniques de créativité, notamment le chercheur britannique Edward de Bono , surtout connu pour sa technique de remue-méninges (brainstorming). Que ce soit en art, en thérapie ou en affaires, la créativité permet d’élargir son champ de perception et d’action en utilisant la pensée dite latérale.

Bien que la créativité demeure un concept demeure un concept difficile à cerner, les experts s’accordent pour dire que le processus n’est pas l’effet du hasard, mais celui d’un travail soutenu. Mihaly Csikszentmihlyi, auteur et professeur de psychologie à l’Université de Chicago, également reconnu pour ses recherches en créativité, prétend que le génie n’existe pas en soi. Il affirme que la créativité est le fruit d’un travail ardu qui exige du temps, des connaissances et suffisamment de passion pour s’investir à fond dans son activité de recherche. Transposé dans un contexte thérapeutique, s’engager dans une activité créative de façon soutenue peut aussi porter fruit et donner lieu à une véritable transformation intérieur.

Atelier créatif bientôt offert

inscrivez-vous à l’infolettre pour être mise au courant.